Réunification

Lieu: Nantes
Année: 2014
Projet: Réaménagement et Extension d'une habitation

SHON : 225 m² dont 126 m² rénovés et 25 m² en extension
Coût H.T. : N.C.
Commande :Privée
Statut : Livré
Mission : Complète
Etude et Permis de Construire : Nathalie Hocquet / Chargée de projet pour Atelier 10 Architecture Suivi de chantier : Bo-Ho Chantier / Bo-Ho


En plein coeur du quartier Mellinet à Nantes, cette ancienne pharmacie réaménagée en habitation a déjà subi plusieurs extensions par les anciens occupants. Les propriétaires actuels souhaitent la réorganiser pour l’adapter à leur mode de vie et effectuer des améliorations thermiques (notamment au niveau de l’entrée qui est un bricolage d’une ancienne annexe reliée à la maison par une véranda qui prend l’air). Leur souhait est également de créer une chambre supplémentaire pour leur fils afin de libérer la sienne pour en faire un espace de jeu.

 

Relier les volumes

L’atypie de cette maison est liée à sa situation d’angle et à sa composition autour d’un patio. La partie ancienne est construite en L sur rue et le long du mitoyen. Elle s’est ensuite pourvue d’extensions qui ont coupé le bâti ancien du jardin et ainsi créé le patio. La façade jardin en était le témoin de ces adjonctions. L’aménagement intérieur pâtissait aussi de ces simples adjonctions de volumes, chacun caractéristique à son époque (salle à manger avec 3 mètres sous plafond dans la partie ancienne, cuisine à 2,5 mètres sous plafond sous la toiture terrasse et salon cathédrale pour la dernière extension).

Il était nécessaire de réunifier ces volumes. La cuisine a pris place dans la partie ancienne afin d’être en lien avec le patio qui est devenu le lieu privilégié des déjeuners car plus protégé et intime que le jardin. Un frangement vers la partie plus récente a permis néanmoins de conserver une perspective sur le jardin via la grande baie vitrée de la salle à manger qui s’ouvre largement sur l’extérieur et la piscine. La salle à manger a pris la place de la cuisine pour être dans le prolongement du salon. Un autre frangement toute largeur lui permet de profiter du volume double hauteur du salon. Une cheminée recouverte d’un ancien bardage de chalet canadien crée la liaison entre ces deux volumes. Le salon s’est quant à lui un peu plus ouvert sur le jardin par une baie à hauteur du canapé, délaissant un peu le patio par le remplacement de sa baie vitrée par une fenêtre fixe. La mezzanine qui le surplombe a vu son accès déplacé dans la zone d’entrée pour libérer le salon. La zone d’entrée a été entièrement démolie et reconstruite en ossature bois avec une légère surélévation permettant l’accès à la mezzanine. L’entrée se fait par un couloir dont le plan évasé permet au piano de prendre place sous un large bandeau donnant sur le patio. Un coffre/banc vient prendre place dans l’épaisseur de la cloison centrale pour y permettre de se poser en auditeur, ou plus simplement pour se chausser. L’entrée quotidienne se faisant plutôt par le garage (à l’opposé de l’entrée), le palier du rdc qui dessert le garage, l’étage, le studio parental et la cuisine s’est vu doté d’un aménagement dans l’embrasure de l’ancienne menuiserie extérieure qui dessert aujourd’hui le studio parental. La chambre supplémentaire a naturellement pris place sur le toit terrasse existant. Un volume simple en léger sailli prend place sur le bâti existant et s’ouvre largement sur le jardin réaménagé et sa piscine par une baie cadre dont les tableaux épaissis créent une assise, ouverture sur l’extérieur, propice à la détente.

 

Harmoniser les façades

Le zinc est le matériau choisi pour les nouvelles façades, il sera donc le marqueur des modifications apportées à cette époque, en se distinguant de la pierre du bâti ancien et de d’enduit des extensions plus récentes. Un jeu de teintes de zinc vient marquer les volumes. Le zinc anthracite prend place sur les volumes supérieurs, tandis que le zinc quartz revet les façades inférieures. Si le zinc anthracite de la surélévation de la cage d’escalier permet d’être plus fondu sur le zinc quartz du volume de l’entrée, il permet au contraire au volume de la chambre d’être en contraste avec l’enduit blanc de la façade jardin. Le zinc quartz apporte un matériau et une couleur supplémentaire au patio et participe ainsi à la chaleur de ce lieu atypique et cosy. La façade jardin retrouve quant à elle une unité grâce à une large casquette qui souligne à la fois les deux façades enduites des extensions antérieures et les relie à la nouvelle surélévation.